Renoncer au sexe : Les raisons de l’abstinence

0

Notre société nous impose une image selon laquelle on a tendance à croire que notre vie sexuelle agit sur notre épanouissement global. Malgré cela, des hommes et des femmes ont choisi après des années de sexualité active de devenir abstinents. On retrouve cette envie soudaine chez les personnes seules, mais également chez celles qui vivent en couple. On en parle très peu dans la presse et dans les magazines, pourtant cette tendance existe bel et bien. Qu’est-ce qui pousse certains d’entre nous à choisir ce mode de vie et comment y parvient-on de nos jours ?

Les raisons de l’abstinence

Il existe différentes raisons pour lesquelles certaines personnes choisissent d’adopter ce mode de vie. Voici quelques-unes des plus fréquentes :

Le manque d’intérêt
Presque 2 % de la population ne perçoit aucun besoin de relations sexuelles pour se sentir épanouis. Ces personnes peuvent être actives et parfaitement en harmonie avec elles-mêmes et les autres sans utiliser la sexualité. Certaines ont déjà essayé pour tester, mais elles se sont très vite rendu compte qu’elle n’en avait pas besoin.

Valeurs religieuses
Cela peut paraître vieux jeu, mais des hommes et des femmes ont des valeurs religieuses ancrées au plus profond d’eux-mêmes, et ce, quelle que soit leur religion. Ils choisissent alors de rester abstinents jusqu’au mariage. Lire notre article sur la virginité de nos jours Un cas particulier existe cependant sur les personnes qui ont été mariées et qui ont perdu leur conjoint. Celles-ci relèguent leur vie sexuelle au dernier plan de leurs besoins.

La peur d’être blessé
Après l’échec d’une ou plusieurs relations, il est tout à fait naturel de ne plus vouloir s’investir dans une relation. Cela constitue un bon moyen de se protéger pour l’avenir.

Opposition à l’hyper sexualité
Certaines personnes sont confrontées à la sexualité dans la publicité, les films, la télévision, les magazines et les médias en général et choisissent de s’en distancer. C’est une manière de se prouver à soi-même et aux autres que le sexe est loin d’être ce qu’il y a de plus important dans la vie.

Par amour pour l’autre
Pour diverses raisons, il peut arriver que le partenaire ne soit pas capable de faire l’amour par exemple en raison de dysfonction érectile, de paralysie, de douleurs trop intenses, de médicaments qui diminuent la libido, etc. Par amour pour lui, votre partenaire est en mesure d’accepter la situation et de se priver de relations sexuelles à deux. Soit il choisit le plaisir solo ou de se satisfaire des moments de tendresse pour exaucer sa relation affective.

Une relation amoureuse différente des autres
Dans certains couples, la sexualité n’a plus la place qu’elle avait auparavant et n’est plus au centre du bien-être. Les partenaires basent leur relation sur le dialogue, la spiritualité ou la tendresse. Cela peut fonctionner à condition que les deux partenaires soient sur la même longueur d’onde.

Le quotidien sans sexe

Les personnes qui ont choisi l’abstinence sexuelle le vivent très bien la plupart du temps, car rien ni personne ne les a poussés à faire ce choix. Chacun vit l’abstinence de manière différente :

  • Certaines personnes refusent l’intimité sexuelle, mais trouvent du plaisir d’une manière différente comme par les baisers et les caresses,
  • Certaines personnes détournent leur énergie sur d’autres choses comme le sport et les activités diverses,
  • Certaines sont si occupées, qu’elles n’ont tout simplement pas le temps de se rendre compte de leur manque de sexualité. Comme elles n’y pensent pas, cela ne leur manque pas,
  • Certaines personnes choisissent l’autosatisfaction grâce à la masturbation ou à des expériences sensuelles telles que le massage,
  • Certaines personnes s’engagent dans des relations virtuelles grâce aux nombreux sites de rencontre disponibles sur Internet,
  • Certaines personnes voient cette cause d’abstinence comme une opportunité de se concentrer sur un domaine bien précis dans leur vie, sans pour autant être catégoriques sur l’absence de sexualité.

Côté physiologique

D’un point de vue médical, est-il réellement possible de vivre dans l’abstinence ? Rien ne permet d’affirmer qu’une vie sans relations sexuelles soit néfaste. À partir du moment où l’abstinence a été choisie et assumée, elle ne causera aucun trouble d’ordre physiologique. Par contre, lorsqu’elle est subie, elle mènera à de la frustration ou de l’irritation.

Évidemment, une personne abstinente peut ressentir un manque ou un besoin ponctuel de tendresse et d’intimité. Les personnes qui choisissent de mettre leur vie sexuelle entre parenthèses ont fait la part des choses entre les avantages et les inconvénients et sont arrivées à la conclusion que vivre sans sexe est beaucoup plus épanouissant et souvent moins douloureux que le contraire.

Le respect de tous

Quelle que soit la manière dont on perçoit la sexualité, elle fait partie de la sphère privée de chacun et doit être acceptée sans jugement. Vivre sans être sexuellement actif n’est pas une tare et ne signifie pas que quelque chose ne tourne pas rond. Même si la plupart d’entre nous ont encore beaucoup d’efforts à faire en matière de tolérance envers la différence, il est important d’apprendre à respecter les choix de chacun à partir du moment où cela ne nous brime pas dans les nôtres.

Enfin, il est important de préciser que personne ne sait de quoi l’avenir est fait. Il arrive ainsi fréquemment que l’abstinence que l’on croyait éternelle, cesse après quelques mois voire plusieurs années. Il est important de vivre en harmonie avec ses besoins, ses convictions et ses envies.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !