Comment donner une belle fessée ? Ouvrez le dialogue

0

Les fesses sont l’une des parties les plus érogènes du corps humain, que ce soit chez l’homme ou chez la femme. Dans ce cas, pourquoi y prêter si peu d’attention ? Bien évidemment, lors d’une relation sexuelle, elles sont touchées, caressées, embrassées et même parfois léchées mais juste au passage. Elles ne sont que très rarement le sujet principal, le centre de l’attention, de la relation sexuelle. Et si, pour une fois, elles devenaient celles dont on s’occupe en priorité. Comment ? Grâce à la fessée, bien sûr !

Dialogue et consentement

Comme toute pratique sexuelle qui sort un peu de l’ordinaire et qui, dans ce cas précis, frôle la violence, il faut absolument en parler à deux avant de pratiquer. Cela évite les malentendus et les disputes inhérentes. Les deux amants doivent en avoir envie tous les deux, il ne faudrait pas qu’il y en ait un qui se sente forcé ou obligé. Sinon, c’est la meilleure façon d’en être dégoûté à vie et ne plus jamais vouloir recommencer.

Quand les deux partenaires sont d’accord, il n’y plus de mal à se faire du bien et on peut donc y aller mais ne vous fiez pas à ce que vous avez pu voir dans des films pornos, ce n’est pas la vraie vie. Toutes les femmes ne rêvent pas de se faire fesser en récoltant une volée d’insultes en prime et les hommes non plus d’ailleurs. Sachez respecter un ou une partenaire qui refuserait d’être fessé(e) ou de prodiguer une fessée.

La fessée entre dans la catégorie des jeux sexuels et érotiques de soumission et de domination mais sans forcément tomber dans le sadomasochisme. Elle peut être partie intégrante d’un jeu à deux de récompense et de punition où chacun y trouve son compte.

La fessée ne requiert pas forcément l’usage d’accessoires. Sa propre main peut être tout à fait suffisante. Cependant, pour celles et ceux qui préfèrent augmenter toutes leurs sensations, Pinkpouss vous propose différents accessoires comme des fouets, des plumeaux, des cravaches ou encore des paddles par exemple, qui pimenteront encore un peu plus cette séance de fessée.

Une fessée réussie peut aller jusqu’à mener à l’orgasme bien que cela reste tout de même assez rare à moins d’être très doué(e). Pour bien la réussir, il faut avant tout savoir doser sa force. Si la main est totalement molle, c’est comme le reste, on ne peut rien en faire. Au pire, c’est l’ennui, au mieux, ça chatouille. A l’inverse, une fessée trop brutale (sauf si elle a été réclamée au préalable et là, il n’y a rien à dire) ne va pas être agréable non plus puisqu’elle va faire mal et laisser des traces physiques et psychologiques. Évitez donc une séance de fessée après une rude journée de labeur où votre patron aura passé son temps à vous crier dessus et les clients aussi. La fessée est acte sexuel qui doit donner du plaisir aux deux partenaires et non servir de défouloir à celui qui est en train de la donner.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !