La sexsomnie ou sexualité somnambule : explications

0

Il arrive en matière de sexualité que l’on passe à l’acte en dormant. Cette forme de somnambulisme s’appelle la sexsomnie. Cette pathologie est souvent accompagnée de violences, ce qui plonge le couple dans un enfer quotidien.

La sexsomnie est un comportement sexuel involontaire qui survient pendant le sommeil. Il peut être caractérisé par deux formes : l’auto sexualité ou l’Inter sexualité. Le premier consiste à se masturber tout en dormant. Le second interagit avec son voisin de lit avec par exemple des attouchements et même des rapports sexuels complets. Toutes les formes de sexualité sont présentes et il se peut même que des habitudes non pratiquées par le couple fassent leur apparition. Cela peut vite devenir un véritable enfer.

Qui est concerné ?

Les personnes somnambules sont le plus sujettes à cette pathologie. Les trois quarts sont des hommes. Ce comportement sexuel somnambule survient pendant le sommeil profond c’est-à-dire en début de nuit. Il n’y a aucune conscience et aucun souvenir. Il est bon d’insister sur le fait que les personnes souffrant de sexsomnie n’ont aucun souvenir ni aucune conscience de ce qui se passe. Les meilleurs indices sont les ronflements. Les personnes somnambules sont amnésiques de tout ce qui s’est passé durant leur sommeil.

Parmi ces hommes, la plupart ont la quarantaine, mais il se peut que certains jeunes adultes soient concernés. Le manque de sommeil accentue fortement ce comportement de sexsomnie. Il a été démontré par contre que le manque d’activité sexuelle n’a aucun rapport ni aucune influence sur cette pathologie. Elle influe sur la sexualité consciente et inconsciente de la personne concernée.

Il faut être très vigilant et la compagne d’un sexsomniaque doit signaler à son partenaire tout changement inhabituel de sexualité. Prononcer des paroles plus crues, tester d’autres pratiques comme la sodomie ou bien encore avoir des rapports sexuels pendant les règles. Il est primordial d’en parler, car nous le rappelons, bien souvent la personne sujette à la sexsomnie ne se souvient de rien.

Comment réagir ?

Les sexsomniaques sont des somnambules qu’il suffit de repousser, la personne n’insistera pas. Mais il ne faut surtout pas la réveiller. Cependant, réveiller une personne qui dort en pleine masturbation peut être le meilleur moyen de lui prouver qu’il a un dysfonctionnement du sommeil. Il arrive que des hommes somnambules se réveillent en plein milieu d’un rapport sexuel. Il peut y avoir danger, car l’homme peut ne pas comprendre ce qui lui arrive et devenir violent.

Cette violence se ressent aussi pendant cette sexualité endormie. La personne n’ayant pas conscience d’être réveillée peut alors se livrer à des pratiques sexuelles violentes. Évidemment, c’est un signe surtout lorsque cette personne n’a jamais eu un tel comportement sur le conjoint en étant éveillée.

Se soigner

La sexsomnie dépasse véritablement le cadre d’une sexualité normale. Il est très important de consulter, car la violence accompagne généralement cette pathologie pouvant laisser des blessures morales et physiques chez le conjoint. Il est très important de repérer tout cas de sexsomnie sous son toit pour éviter des actes inappropriés envers toute personne dormant dans la même maison y compris les enfants.

Des traitements existent comme les benzodiazépines qui sont très efficaces. Ils réduisent le réveil partiel en sommeil lent profond et diminuent les érections. Il n’y a malheureusement pas encore de remède miracle, mais l’hypnothérapie améliore grandement le confort de vie du couple.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !