Rapport sexuel douloureux : Comment l’éviter ?

0

La logique veut que faire l’amour soit normalement un acte de plaisir. Mais il arrive quelquefois qu’une douleur s’installe lors des rapports. Comment faire pour l’éviter ?

Pourquoi une douleur ?

Une douleur est le signe que votre corps vous alerte sur quelque chose qui ne se passe pas normalement. Cette douleur peut être causée par une anomalie au niveau des organes sexuels ou bien une lésion proche de l’appareil génital. Cette douleur, si elle se répète, doit être prise en considération.

La douleur sexuelle chez la femme

Il existe deux sortes de douleur que l’on caractérise de douleur primaire et secondaire.
La douleur primaire est appelée ainsi, car elle est présente depuis le premier rapport sexuel. La personne souffre de manière continue depuis des années peut-être à cause d’un vagin étroit qui entraîne une douleur lors de la pénétration.

La douleur secondaire apparaît au cours de la vie sexuelle. Tout se passait bien jusqu’au moment où la personne commence à avoir mal. On élimine ainsi immédiatement une anomalie corporelle et on recherche un élément apparu récemment.

Deux types de douleur

Si la douleur apparaît pendant les relations sexuelles, il est intéressant de repérer l’endroit exact afin de donner un maximum d’informations au praticien.
La première douleur est nommée orificielle. C’est-à-dire que la personne souffre à l’entrée du vagin lors de la pénétration. On s’oriente facilement vers des problèmes dermatologiques de la vulve, à une infection locale, à un manque de lubrification ou bien encore un blocage psychologique.

La seconde douleur est dite profonde. Elle se manifeste plutôt au fond de la zone vaginale dans le ventre. On s’oriente alors vers une endométriose ou un problème ovarien. L’utérus sera aussi vérifié, car il se trouve au plus profond de l’appareil génital.

Chez les hommes

La femme n’est pas la seule qui peut souffrir lors d’un rapport sexuel. L’homme peut lui aussi faire les frais d’une relation sexuelle douloureuse. La recherche de pistes est cependant plus pratique que chez la femme, car ses organes génitaux sont externes et donc plus faciles à examiner pour le praticien. L’homme peut éprouver des problèmes mécaniques comme un prépuce serré ou un frein trop court, mais aussi des problèmes dermatologiques comme une irritation au niveau du gland ou une maladie de peau. La prostate peut être en cause, mais sera plus facilement pointée du doigt si les douleurs surviennent au moment de l’éjaculation.
Douleur partagée

Si la femme souffre de sécheresse vaginale et donc d’une lubrification insuffisante, les deux partenaires peuvent être sujets à une douleur liée au frottement. Une inflammation de la zone sexuelle partagée surtout en cas d’infection peut se révéler douloureuse. La posture sexuelle est à explorer dans le sens où des douleurs peuvent survenir en fonction de l’angle de pénétration allant à l’encontre des inclinations naturelles du pénis ou du vagin.

Comment soigner les douleurs sexuelles ?

La première chose est de découvrir la cause de cette douleur. Ensuite, consultez un médecin en n’ayant pas honte de lui expliquer le problème afin qu’il puisse mettre rapidement en place un traitement adapté donc efficace. Les différentes causes ne se soignent pas de la même façon et il est essentiel d’avoir une discussion honnête et ouverte avec son médecin afin qu’il pratique un bilan et trouve alors le meilleur traitement en fonction de votre problème. Comme nous l’avons dit au début de l’article, faire l’amour est normalement une source de plaisir et non une source de douleur.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !