Le quicky ou rapport sexuel en 30 secondes chrono

0

Vous avez peu de temps devant vous mais une envie irrépressible de faire l’amour vous taraude. Vous êtes donc le candidat idéal pour un quicky. Vous êtes donc désormais bien content de le savoir mais vous êtes en train de vous demander : « C’est quoi un quicky ? ».

Tout d’abord, sachez que cela n’a absolument rien à voir avec le lapin décérébré qui a piqué le job de Groquik dans les pubs Nestlé au début des années 1990, absolument rien.

Petite explication de texte. Le terme « quicky » vient de l’anglais « quick » qui signifie « rapide », « vite ». Voilà, le petit cours de rattrapage express pour ceux qui auraient séché les cours de langue à l’école, c’est fait. Dans le domaine du sexe, un quicky, c’est ce que nous avons l’habitude, nous Français, de nommer « un petit coup rapide ». Mais, ça prend trop de temps à prononcer, on vous a prévenus, l’idée maîtresse, c’est la vitesse et toutes nos excuses à ceux que l’utilisation de mots étrangers insupportent.

Le rapport sexuel en 30 secondes Top chrono

Le quicky, c’est donc l’art de pratiquer un acte sexuel rapide qui a pour but ultime l’atteinte de la jouissance en un temps record. Cependant attention, vite fait doit rimer avec bien fait ! Si monsieur est satisfait de s’être « vidé » mais que madame a encore les jambes écartées et a à peine eu le temps d’être excitée, c’est raté. Rappelons au passage, que la plupart des femmes ont besoin de plus de temps que les hommes pour jouir.

Donc, même pour un quicky, quelques préliminaires (rapides évidemment !) peuvent être utiles notamment pour une question de lubrification vaginale. Désolé de devoir entrer dans des détails techniques et physiologiques mais une pénétration à sec à la sauvage peut être très douloureuse et laisser un mauvais souvenir autant sur le plan physique (aïe ça fait mal !) que psychologique (j’ai eu trop mal, je ne recommencerai plus !). Donc, pour éviter ce genre de déconvenues, c’est quand même beaucoup mieux quand les deux partenaires sont excités au même moment et en ont très envie.

S’il n’y en a qu’un des deux, l’autre va devoir être convaincant en quelques instants. Lorsque c’est madame qui a une envie subite, elle n’a généralement pas trop de problème à convaincre monsieur. Un regard aguicheur, quelques mots bien choisis et les mains bien placées et c’est parti. Pour l’homme, convaincre sa femme est parfois un peu plus compliqué mais la technique précédente peut tout aussi bien fonctionner en ajoutant quelques compliments bien tournés.

Faire monter l’excitation

Bien que ce soit un acte rapide, rien n’empêche la préméditation pour faire monter l’excitation. Par exemple madame, glissez-lui à l’oreille que vous ne portez pas de sous-vêtements, ça devrait faire son petit effet. Il existe une variante à ce subterfuge, faites rouler délicatement votre petite culotte et passez-lui discrètement.

A moins d’avoir fait vœu de chasteté, il devrait comprendre le message et vous sauter dessus en un éclair. Pour monsieur, vous pouvez par exemple vous placer derrière votre partenaire quand elle est debout, lui enserrer la taille de façon appuyée et lui chuchoter à l’oreille que vous avez très envie d’elle puis l’embrasser langoureusement dans le cou et balader vos mains directement sur les zones que vous savez érogènes chez elle. Si elle est réceptive, c’est gagné. Dans le cas contraire, revenez à l’attaque un peu plus tard …

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !