Le point G, Mythe ou légende ? Atteindre l’orgasme

0

Le point G, point mythique qui serait situé à l’intérieur du vagin et qui permettrait aux femmes d’atteindre très rapidement l’orgasme quand on le stimule, anime bien des conversations de salons. En réalité, il semble pourtant bien méconnu et soulève un certain nombre de questions. Existe-t-il véritablement ? Existe-t-il chez toutes les femmes ? Si oui, où le trouve-t-on ? Visiblement, il n’a pas fini de faire parler de lui… De plus, on ne parle aussi que peu du point G masculin, situé sur la prostate, qui pourrait offrir aux hommes des orgasmes aussi importants que ceux féminins. Le point G semble donc le point ULTIME, souci, existe-t-il vraiment et comment le trouver ? Comment y accéder ? Nous allons donc essayer de vous éclairer !

Le point G, mythe ou réalité ?

Tout le monde n’est pas d’accord sur l’existence même du point G. En effet, nous ne disposons pas à ce jour d’études scientifiques sérieuses pouvant déterminer infailliblement son existence, surtout chez l’ensemble de la population féminine. Il faut dire aussi que le point G féminin a été « découvert »  il y a que peu de temps. Le point G féminin a été découvert en 1950 par le docteur Gräfenberg (le point G nommé ainsi en hommage à cet homme) et décrit dans son ouvrage « The role of Urethra in Female Orgasm ». Pour ce qui est du Point G masculin, il est connu depuis bien plus longtemps, mais, uniquement par une partie de la population masculine, ceux qui pratiquent la pénétration anale (et donc en grand majorité par les hommes homosexuels et bisexuels).

L’approche du point G féminin

Le point G féminin peut varier de la taille d’un petit pois à celle d’une pièce de 2 euro, situé à quelques centimètres de l’entrée du vagin (en moyenne situé entre 2 et 6 cm depuis l’entrée du vagin) et, normalement, sur la partie ventrale (du côté du ventre autrement dit) du vagin. Cette zone serait légèrement plus rugueuse et pourrait s’enfler un peu si on la stimule. Stimuler le point G en le massant, en le tapotant ou en le caressant avec le doigt en crochet serait un moyen infaillible d’amener la femme à l’orgasme. Sur cette base, aux USA des chirurgiens peuvent vous proposent de « siliconer » votre point G mesdames. Cette opération a pour but de donner plus de volume a votre point G et de le rendre donc plus sensible … actuellement nous ne savons pas si c’est réellement plus jouissif mais pourquoi après tout. Le point G féminin semble donc être le point de jouissance ultime à coup sûr ! et pourtant, certaines femmes ne sont pas du tout d’accord avec cela. Certains en viennent même à penser que le point G est une véritable fiction…

Pour celles à qui la stimulation de la zone « normale » de présence du Point G ne provoque pas plus de réaction que ça serait que que le point G ne se situe pas au même endroit chez toutes les femmes. Pour certaines, il se situe bien à quelques centimètres de l’entrée du vagin, mais sur la face postérieure (ce qui explique aussi que toutes les femmes ne prennent autant de plaisir dans les mêmes positions). Pour d’autres, il sera situé beaucoup plus en profondeur. Et il est même possible que le point G se déplace légèrement d’une fois sur l’autre chez une même femme… Alors difficile de s’y retrouver !

Quoi donc en penser ? La réponse la plus évidente est donc de tester et d’essayer de le trouver et, si vous êtes chanceuse, les puissantes jouissances du point G vous offriront grande les portes des Orgasmes Ultimes Féminin.

Il ne faut pas trop non plus focaliser sur ce fameux point G. Comme nous l’avons vu ci-dessus, le point G est parfois difficilement situable et même, si vous y arrivez, les résultats ne sont pas forcément garantis et, de plus, il n’y a pas que le point G qui compte dans une relation sexuelle. Il s’agit de découvrir de quelle manière une femme prend le plus de plaisir, pas de partir pour une chasse au trésor ! De la même manière qu’il ne faut pas trop se focaliser sur l’orgasme pour en avoir un, il ne faut pas trop se focaliser sur le point G pour le trouver. Prenez le temps de caresser et de découvrir toutes les zones sensibles corporelles pour, au final, atteindre le plaisir et, avec de la chance, l’orgasme !

Le point G masculin, le point à démocratiser

Le point G masculin est pour lui bien plus connu des initiés et semble bien plus facile à atteindre grâce aux massages de la zone prostatique. La prostate est donc le Vrai centre vital de l’orgasme masculin ! Le seul « hic » est que atteindre la prostate il faut donc avoir une pratique Anale, ce qui est très loin d’être accepté pour les hommes (et aussi pour les femmes d’ailleurs) par notre société actuelle. Pourtant, nous pouvons assister à un début de libération des mœurs et des hommes Hétérosexuels s’initient de plus en plus (soit seul, soit avec l’aide de leur compagne féminine) à la pénétration anale et à la stimulation de la prostate.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !