Il possède désormais un pénis bionique !

0

Cette histoire hors du commun est celle qui vient d’arriver à Mohammed, un Écossais âgé de 43 ans. Il avait perdu son membre alors qu’il était enfant mais il vient enfin de recouvrer toute sa virilité suite à une extraordinaire opération chirurgicale.

Un terrible accident

Alors qu’il n’a que 6 ans, le petit Mohammed se promène dans une rue écossaise lorsqu’il est happé par une voiture qui le traîne sur plus d’une centaine de mètres. Très sérieusement blessé, le jeune garçon se voit en plus contraint d’être privé de sa verge par castration.

Encore vierge

Il est évident que sans sexe, on ne risque pas de perdre sa virginité. Ainsi, Mohammed est toujours vierge à l’âge de 43 ans. Il a pourtant réussi à se marier il y a deux ans sans prévenir sa future épouse de son infirmité et elle a obtenu le divorce l’année qui a suivi leur union.

L’opération de la dernière chance

Ou plutôt devrions-nous dire plus exactement les opérations de la dernière chance. En effet, il a dû en subir plus d’une centaine avant de retrouver un pénis et les tentatives de reconstruction ont été pénibles et très compliquées. Il y a quelques jours, les chirurgiens ont prélevé de la peau sur son bras car l’autogreffe minimise le risque de rejet. Avec la peau prélevée, ils sont parvenus à créer un pénis artificiel et celui-ci mesure la très honorable longueur de 20 cm. Grâce à une pompe située au niveau de ses testicules, la verge se gonfle en quelques secondes et se dégonfle de la même façon. Il raconte qu’il lui suffit d’appuyer sur le bouton « on » pour qu’elle se mette en érection et sur le bouton « off » pour qu’elle se mette au repos.

Et maintenant, il faut s’entraîner !

C’est le conseil que lui ont donné ses médecins pour qu’il puisse être au top de sa forme le jour où il rencontrera enfin une femme mais malheureusement pour lui, ce n’est pas encore gagné. En effet, expliquer qu’on est encore puceau à 43 ans, ce n’est véritablement pas très évident. Espérons pour lui qu’il trouvera une femme qui l’aimera pour lui et non pour sa « curiosité ».

« Un moral au beau fixe »
C’est ce qu’il a déclaré avoir depuis qu’il a bénéficié de cette greffe. Et, dans ses rêves les plus fous, il souhaiterait un jour devenir papa mais cela semble plus tenir du miracle que de la réelle possibilité scientifique et médicale.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !