Masturbation féminine : jouez avec vos doigts

0

Peut-être encore plus que les hommes, les femmes adorent prendre et se donner du plaisir. La jouissance et l’apaisement sont les bénéfices des femmes qui se masturbent et qui connaissent leurs corps et leurs zones érogènes. Il n’y a que des avantages pour les femmes et pourtant le sujet reste tabou contrairement à la masturbation masculine.

Pratique tabou

« manus » (la main) et « stuprare » (souiller). On comprend mieux avec les origines latines, pourquoi cet acte est encore tabou. Mais au fil du temps, les mœurs se sont libérées et d’après les dernières enquêtes, plus de 45 % des femmes avouent se masturber régulièrement. Il est indéniable que notre éducation joue un rôle primordial dans notre sexualité. Chez certaines familles catholiques, les parents interdisent simplement leurs enfants de toucher leur sexe. D’après d’éminents psychologues, cela engendre un blocage qui rend tabou le plaisir.

L’équilibre sexuel chez la femme

Les femmes qui s’adonnent à la masturbation intime ont une vie sexuelle des plus actives et épanouissante. Beaucoup de femmes pour ne pas dire la majorité n’atteignent l’orgasme que lorsqu’elles se masturbent. Autant vous dire alors que cette pratique est indispensable pour leur bien-être. La masturbation est la meilleure manière de connaître son corps et ses points sensibles.

Le clitoris, le point G et les autres zones érogènes n’auront alors plus de secrets pour vous. Lorsque vous maîtriserez les techniques afin d’atteindre et de stimuler vos zones érogènes, vous pourrez guider simplement votre partenaire afin d’atteindre un épanouissement sexuel mutuel.

On joue avec ses doigts

La position favorite est allongée ou assise avec les jambes écartées et le bout de ses doigts pour atteindre le plaisir. La meilleure manière d’atteindre l’orgasme est de stimuler et de caresser en premier lieu la vulve. Celle-ci sera excitée avec l’écartement des lèvres grandes et petites afin de découvrir le clitoris.

Utilisez alors votre majeur pour le titiller de haut en bas et d’avant en arrière. Si vous êtes trop sensible, effectuez un mouvement circulaire dans le sens que vous souhaitez. À vous de déterminer le rythme qui vous donne le plus de sensations et ne relâchez pas cette pression jusqu’à atteindre l’orgasme qui arrivera automatiquement.

Les jouets intimes

L’anatomie féminine est telle, qu’il est difficile d’accéder au fond du vagin avec les simples doigts. Il n’est alors absolument pas interdit d’utiliser un jouet intime pour y parvenir. Certaines femmes n’ayant pas de Sex Toy utilisent des objets du quotidien tels que des légumes ou bien encore le manche de leur brosse à cheveux.

Vous pouvez simuler l’acte sexuel en vous allongeant sur le ventre et en vous frottant contre l’objet que vous aurez placé entre vos cuisses en effectuant un mouvement de va-et-vient. Il vous appartient de trouver le rythme et la pression qui vous donneront le plus de plaisir et vous permettront d’atteindre l’orgasme.

L’irritation

Certaines femmes ont arrêté de se masturber car elles ont remarqué une certaine irritation après leurs séances intimes. Si vous avez le moindre doute, vous pouvez aller consulter un gynécologue afin de vous rassurer. Mais comme vous exercez un frottement contre vos organes génitaux qui sont pour la plupart des muqueuses, cela peut entraîner une irritation locale. À vous d’être moins agressive ou d’utiliser des lubrifiants vous permettant d’apprécier pleinement votre masturbation solitaire.

Les jeunes femmes

Non, Mesdames vous ne risquez pas de perdre votre virginité on vous masturbant et en prenant du plaisir. C’est lors de votre premier rapport sexuel que votre hymen qui est une membrane muqueuse à l’entrée du vagin se déchirera avec parfois un petit saignement.

En bref

La masturbation n’est absolument pas obligatoire. C’est plutôt un choix personnel et c’est à vous de décider. La masturbation intime chez la femme aide à mieux se connaître et à contrôler son excitation lors des rapports futurs. Vous ne devez alors absolument pas être complexées pour vous masturber en dehors des rapports. Au contraire, voyez cela comme un entraînement vous permettant de profiter au mieux de votre partenaire le moment venu.

Cela entretient non seulement le désir mais aussi la souplesse de votre périnée lorsque vous êtes en période de célibat. La masturbation féminine entraînant l’orgasme libère des endorphines vous procurant du plaisir et vous aidant à lutter contre la dépression. Alors pourquoi s’en priver ?

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !