Tout savoir sur la masturbation : elle a tout bon !

0

Longtemps décriée pour son côté soi-disant immoral, la masturbation est de nos jours de plus en plus acceptée dans notre société bien qu’elle reste un sujet assez tabou dont on entend très peu parler. Selon de récents sondages, il semblerait que 90 % des hommes et 60 % des femmes se font un petit plaisir solitaire régulièrement. On ne sait pas vraiment si on peut se fier à ce genre de sondage parce qu’entre ceux qui se vantent et ceux qui sont gênés de répondre, il est bien difficile de définir où se situe la vérité.

La masturbation, acte naturel pratiqué depuis la nuit des temps !

De tous temps, la masturbation a été affublée d’une terrible réputation et on la pensait responsable de bien des maux. Beaucoup de rumeurs ont toujours circulé sur l’onanisme, la plus célèbre étant sûrement qu’on disait que ça rendait sourd. Qui a bien pu inventer ça ? Où est donc le rapport entre les organes sexuels et les oreilles ? Est-ce parce qu’à l’époque on criait très fort au moment de la phase ultime de jouissance ? Non, cette explication n’est pas très plausible et pourtant la peur de perdre l’audition a très certainement influencé quelques masturbateurs à réfréner leur envie de se faire du bien.

Quand la médecine a commencé à s’intéresser à ce que contient le sperme et qu’elle a découvert la présence puis le rôle des spermatozoïdes, on a dès lors accusé les hommes qui pratiqué la branlette de tuer des enfants en devenir ! Quand on sait qu’un millilitre de sperme contient entre 20 et 200 millions de petits nageurs et qu’à chaque éjaculation un homme expulse entre 2 et 5 millilitres de sperme, on se dit qu’avec leur théorie fumante on aurait subi la surpopulation très tôt dans l’Histoire !

En ce qui concerne les femmes, elles étaient accusées de porter le vice en elles et on craignait qu’elles ne puissent jamais enfanter. On peut aussi ajouter que beaucoup d’hommes avaient certainement peur de ne plus avoir d’intérêt sexuel aux yeux de ces dames. Eh oui, si elles peuvent se satisfaire toutes seules, à quoi pourront bien servir ces messieurs ? Qu’ils se rassurent, les femmes auront toujours besoin des hommes, ne serait-ce que pour sortir les poubelles et le chien quand il pleut …

Heureusement, on n’en est plus là ! Sauf à en croire certains religieux conservateurs et coincés du c** de tous bords mais là on s’éloigne du sujet. Donc, revenons à nos moutons : la masturbation. Des études très sérieuses ont été effectuées sur le sujet par plusieurs chercheurs un peu partout dans le monde. Ces scientifiques ont établi que la masturbation avait des effets bénéfiques sur la santé notamment quand on n’a pas la possibilité d’entretenir des relations sexuelles régulièrement.

Tout d’abord, chez l’homme, il a été démontré que la masturbation avait des effets protecteurs contre le cancer de la prostate. Pour les deux sexes, la décharge d’hormones dans tout le corps, notamment l’ocytocine et les endorphines, favorise une sensation de bien-être général et l’endormissement. Moralité : une bonne branlette vaut mieux qu’un cachet de somnifère. C’est bien plus sain et ça ne coûte absolument rien à la sécurité sociale ! On devrait peut-être enseigner ça aux étudiants en médecine plutôt que de leur apprendre à rédiger des ordonnances de petites pilules qui font dormir.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !