L’hypnose au secours de votre sexualité

1

L’hypnose ne sert pas seulement à se produire en spectacle, à contrôler la douleur, à vivre avec ses démons ou à aider les fumeurs à s’arrêter. Elle a aussi des vertus pour vaincre et résoudre les problèmes d’ordre sexuel. 

S’adresser à un praticien sérieux

Cela va sans dire mais ça va mieux en le disant. Il ne s’agit pas de se rendre dans le cabinet d’un charlatan qui vous fera payer très cher mais dont les méthodes et les résultats seront hasardeux. Beaucoup de professionnels de la médecine et de la santé ont sérieusement été formés à l’hypnose et c’est vers eux qu’il faut se tourner. Vous pouvez vous fier au bouche-à-oreille si l’un de vos proches en connaît un bien ou alors vous adresser à l’ordre des médecins qui vous dirigera vers un professionnel compétent. Cependant, il est à noter qu’il y a encore assez peu de sexologues en France qui pratiquent l’hypnose mais ils sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser. 

Ce que soigne l’hypnose en matière de sexualité

Quand le problème sexuel concerne le couple, il n’est pas rare que le médecin ou le psychologue hypnotiseur reçoive les deux personnes dans son cabinet mais la plupart du temps, les séances sont individuelles. Chez les femmes, de nombreux troubles peuvent être traités parmi lesquels les douleurs à la pénétration, l’anorgasmie qui correspond à une difficulté voire impossibilité de ressentir des orgasmes, les baisses de libido ou encore l’hypercontraction involontaire du vagin appelée plus communément vaginisme. Chez l’homme, on traitera généralement les troubles érectiles, l’éjaculation précoce et l’anéjaculation qui se traduit par des difficultés à éjaculer. 

Le déroulement d’une séance d’hypnose

Ne vous attendez pas à fixer un pendule et à entendre votre thérapeute vous dire de vous endormir. On n’est ni dans une salle de spectacle ni dans une émission de télévision. Il va plutôt vous aider à entrer dans un état de concentration très poussée en appliquant la méthode de l’hypnose ericksonienne qui consiste en une suggestion librement consentie par le patient. A l’aide de différentes techniques d’induction, il amène son patient à prendre conscience de ses différents blocages pour réussir à les déverrouiller petit à petit. Il le met également en situation en l’encourageant notamment à contrôler sa respiration et en prenant le contrôle sur ses émotions. 

Les résultats sont-ils au rendez-vous ?

Ça ne marche évidemment pas à tous les coups, ce serait trop beau ! De même, quand chez certains patients trois séances seront suffisantes pour être efficaces, il en faudra une dizaine pour d’autres. Tout dépend de la pathologie et de la réceptivité du patient.

Partager

Un commentaire

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !