La fellation : L’art et la manière de faire plaisir

0

La fellation a très souvent été taboue. Mais il apparaît qu’aujourd’hui une petite gâterie augmente et stimule la libido et la complicité.
La fellation s’est démocratisée et banalisée grâce à la télévision et au cinéma. 90 % des femmes entre 35 et 40 ans avouent avoir déjà fait une gâterie à leur partenaire.

La fellation n’est plus réservée aux films pornographiques. Elle est présente dans la vie sexuelle des Français puisque 70 % des 25 35 ans avouent pratiquer la fellation de manière régulière. À l’heure où la nouvelle génération vit sa sexualité sur Internet, on trouve que la fellation est un dû dans le couple.

La fellation par plaisir ou faire plaisir ?

Tous les hommes n’envisagent plus la moindre relation sans une fellation. La pipe devient obligatoire et même incontournable chez certains. La fellation est indispensable à la sexualité de cette nouvelle génération qui a intégré la fellation dans un rapport sexuel normal. L’important est que le sexe oral que ce soit la fellation du cunnilingus soit fait avec plaisir et non-déplaisir.

La fellation a l’avantage de nos jours de ne pas être vécue comme une transgression comme peut l’être encore la sodomie. Les femmes acceptent de ce fait beaucoup mieux de faire une petite pipe à leur homme, chose qu’elle trouve beaucoup moins taboue que le sexe anal. Il faut cependant séparer les femmes qui font cela pour faire plaisir à leur partenaire et celles qui aiment jouer du pipeau.

La fellation contribue à la paix des ménages et au dénouement des conflits
Beaucoup de femmes rencontrant une période où un passage difficile avec leurs conjoints avouent avoir réussi à désamorcer un conflit en faisant une gâterie à leur partenaire. Une fois cette tension nerveuse évacuée, les hommes reprennent pleine possession de leurs esprits et sont plus enclins à pardonner ou à reconnaître leurs torts.

Pipe et infidélité

Joue aussi le facteur de l’infidélité. Beaucoup de femmes pratiquent la fellation de peur que leurs maris n’aillent chercher ailleurs ce plaisir buccal. Nous avons recueilli le témoignage de Mathieu 35 ans de Lyon, qui dit à notre journaliste : « je serai allé voir ailleurs si ma femme n’avait pas accepté de me tailler des pipes.

J’adore me faire sucer, tant pis pour elle si elle n’aime pas ça. » On est en droit de penser que cet homme est un goujat mais on comprend surtout la position de sa femme qui a accepté la fellation pour sauver son couple. Certains hommes se servent de la fellation ou plutôt de son absence pour aller voir ailleurs. C’est l’excuse parfaite pour être infidèle.

L’art et la manière

Reste un point crucial : avaler ou non. Beaucoup d’hommes reprochent à leur partenaire de ne faire des fellations qu’à moitié, comprenez qu’elles n’avalent pas leur sperme. Une enquête menée récemment a démontré que ce qu’aimaient les hommes dans la fellation était premièrement la position soumise de la femme, la satisfaction de la voir avaler sa semence et enfin en troisième position seulement le plaisir procuré par cette pratique. Les hommes sont spontanés lorsqu’il s’agit de faire un cunnilingus à une femme et n’y voit aucun tabou pour les mener jusqu’à l’orgasme. L’inverse n’est pas forcément vrai.

Moyen de pression

Certaines femmes tirent parti de cette pratique devenue banale. Comme on récompense un enfant pour son bon comportement ou ses bonnes notes, certaines femmes gratifient leur conjoint d’une fellation lorsque tout se passe bien dans leur couple. À l’inverse, elles refusent la pipe au moindre problème ce qui se révèle être très efficace.
Lorsque la lunette des toilettes est relevée, que le linge n’est pas rangé ou que la vaisselle n’est pas faite, ces dames refuseront de faire une fellation à leur partenaire qui reprendra aussitôt le droit chemin.

En bref

La fellation ne doit pas être obligatoire à partir du moment où la femme n’en a pas envie. Le fait de forcer sa partenaire à faire une fellation revient à intégrer la notion d’agression. Sans le consentement du partenaire, toute pratique sexuelle forcée est apparentée à un viol.

Afin de bien faire comprendre vos réticences à la fellation de vos conjoints, que ce soit pour un problème d’hygiène ou de position, Mesdames nous vous conseillons de rappeler à ces messieurs leurs propres réticences à être pénétrés. Je vous assure que la comparaison sera très efficace.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !