Quelques accessoires pour une expérience SM réussie

0

De plus en plus de personnes sont attirées par le sadomasochisme et le bondage. Pour celles et ceux qui ne seraient pas encore tout à fait familiers avec ces termes, on va essayer de décrypter ces pratiques en en définissant les grandes lignes puis en choisissant quelques accessoires pour s’adonner à ces jeux érotiques.

Dans une relation sadomasochiste, on trouve un dominant ou une dominante et un dominé ou une dominée voire plus. Le sadomasochisme se pratique à la fois dans les milieux hétéros et les milieux homos et toujours, c’est très important de le souligner, entre adultes consentants. La personne qui est dans son rôle de domination va prendre son pied en dominant et/ou en humiliant son partenaire qui est dans une posture de soumission. La personne soumise va, elle,  ressentir du plaisir dans la douleur et la soumission.

Le bondage est une branche du sadomasochisme qui consiste à attacher son ou sa partenaire de jeu avec différents liens.

Pour ce genre de relations, il existe de nombreuses associations et clubs répartis sur toute la France mais on peut bien évidemment pratiquer chez soi et c’est là que Pinkpouss entre en jeu en vous proposant plein d’accessoires pour assouvir tous vos fantasmes sadomasochistes.

Attaches, menottes, liens, que choisir pour une bonne expérience ?

Pour commencer en douceur, il y a les loups. Pas ceux de la forêt bien sûr mais ceux que l’on porte sur les yeux tel un masque. Certains sont en dentelle et n’ont qu’un simple but esthétique et érotisant, d’autres permettent de se retrouver dans le noir complet. En perdant le sens de la vue, ce sont les quatre autres sens qui vont être exacerbés et notamment celui du toucher.

Ensuite, il y a les menottes qui sont à base de cuir, de tissu, de fausse fourrure, etc. On trouve des modèles classiques pour les poignets ou les chevilles mais aussi des modèles plus complexes. Il y a par exemple le Rimba qui se compose d’un collier à porter autour du cou et d’une paire de menottes. Le collier et la paire de menottes sont reliés par un bandeau qui se positionne dans le dos si les mains sont attachées dans le dos ou sur le buste si les mains sont attachées à l’avant. Si les menottes ne vous tentent pas, vous pouvez les remplacer par du ruban adhésif spécialement conçu pour ne pas provoquer d’allergies et se décoller facilement sans l’option épilation impromptue. Pour attacher votre partenaire, il y a aussi tout simplement des cordes de différentes formes et de différentes longueurs.

Pour des jeux sadomasochistes un peu plus poussés, on passe à la vitesse supérieure avec les pince-tétons, les cravaches et les baillons en forme de boule pour empêcher de crier. Si vous n’en avez pas encore eu assez, il faut s’intéresser aux appareils Love Machines et les appareils d’électrosimulation comme l’Electrosex Rimba, une petite baguette que l’on promène sur le corps et qui envoie un petit courant électrique quand on l’active.

Pour éviter tout risque d’accident, pensez à convenir d’un mot-code qui, quand il sera prononcé par l’un(e)ou l’autre des partenaires, sera le signe qu’il faut arrêter le jeu aussitôt.

Et pour approfondir vos connaissances sur le sujet, on vous conseille les livres guides sexuels Osez les jeux érotiques ou Osez le Bondage : un livre illustré de jolis dessins, bien écrit et bien renseigné par Axterdam qui saura vous initier et vous aider à explorer le sadomasochisme et plus spécifiquement le bondage.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !