Zéro aprioris : Osez demander la sodomie !

0

On a souvent des aprioris sur la sodomie. Ça fait mal, c’est sale, c’est trop serré, etc., et pourtant, de nombreuses femmes adorent le sexe anal et ont même des orgasmes puissants.

Si le partenaire sait s’y prendre, la pénétration vaginale peut devenir accessoire tant le sexe anal peut être addictif. Mais cela passe par la confiance en soi et de l’autre. Tout doit sembler naturel et il est donc recommandé de tester cette pratique pour la première fois lorsque l’on n’est pas trop jeune. La pénétration doit être sans accrocs et douce.

Utilisez un lubrifiant avant la pénétration

Tout d’abord, il faut se mettre en tête que le lubrifiant est votre meilleur atout ! La pénétration anale peut être douloureuse au début, surtout la première fois. La peau qui entoure l’anus est très fine et peut se déchirer facilement. On appelle cela une fissure anale. Le seul préservatif ne suffira pas, en tous cas pas au début. Vous pouvez trouver de très bons lubrifiants spéciaux pour la sodomie dans notre boutique et à des prix bas.

Attention cependant à ne pas utiliser trop de lubrifiant ce qui aurait pour conséquence d’avoir l’impossibilité de pénétrer votre partenaire sous l’effet glissant et qui lui donnerait une envie irrépressible d’aller à la selle. Mettez du gel, oui, mais pas trop.

Préparez l’anus avant un plug anal

La douceur doit être de mise, car l’anus ne réagit pas de la même manière qu’un vagin. Au début, il ne faut pas faire de puissants allers-retours au risque de faire chauffer votre partenaire de l’intérieur ! Utilisez par exemple un plug anal pour préparer l’anus à la venue de votre sexe en érection.

Commencez un léger mouvement de va-et-vient

Passez légèrement votre doigt enduit de lubrifiant sur les bords de l’anus, toujours avec douceur, tout en embrassant langoureusement votre partenaire. Elle doit se laisser aller et ne pas être réticente, ne forcez surtout pas ! Soyez patients et abusez des caresses et des bisous. Introduisez de manière délicate votre doigt dans l’orifice. La meilleure des techniques est de laisser un moment de répit à l’anus pour qu’il s’habitue à ce corps étranger. Ensuite, commencez un léger mouvement de va-et-vient. Après un moment votre partenaire ne devrait plus sentir vos doigts dans son anus, il sera temps de le remplacer par votre sexe en étant progressif et le plus doux possible. Ce dernier se décontractera jusqu’à pouvoir contenir votre pénis.

Maintenant, parlons des choses qui dérangent. Les actrices pornos ne sont pas des princesses à paillettes qui vivent au pays des bisounours. Elles font souvent 2 à 3 lavements avant de tourner une scène de sodomie. Laissez votre partenaire effectuer cette tâche qui pourrait la gêner vis-à-vis de vous, même après des années de vie commune.

Mais les accidents arrivent malgré toutes les précautions prises. Nous vous conseillons de garder des lingettes bébés sous l’oreiller ou proches de vous afin de ne pas faire culpabiliser votre partenaire. Si c’est quelque chose qui vous dérange, peut être que vous ne devriez pas tenter cette aventure de la sodomie. Vous savez consciemment où vous êtes et il est normal de voir un peu de matière fécale au bout de votre sexe ou de sentir une odeur dérangeante.

Une fois l’acte terminé, aidez votre partenaire à se nettoyer, et rejoignez-la sous la douche. Vous devez partager ce moment avec elle, pour la rassurer, lui montrer que tout cela est parfaitement normal. Il n’y a aucune honte à avoir. Vous lui direz que vous avez adoré partager cet instant avec elle. Si vous oubliez cela, vous risquez de ne plus passer par la porte de derrière de sitôt !

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !