C’est l’amour à la plage : faire l’amour dans la mer

0

L’été, c’est la saison des amours et pas seulement pour nos amis les bêtes. Le soleil, la chaleur, les jupes et les robes qui raccourcissent, les corps qui se dénudent, il n’en faut pas plus pour affoler ses hormones et réveiller une libido qui s’est parfois mise en hibernation durant l’hiver.

Quand on a la chance de passer ses vacances près de la plage, il est évidemment très tendant d’en profiter pour faire l’amour dans la mer. Ce qui, à première vue, pourrait sembler très excitant l’est un peu moins quand on connaît les risques auxquels on s’expose.

L’amour à la mer ça donne quoi ?

Le premier risque est commun aux hommes comme aux femmes, ce sont les maladies sexuellement transmissibles. En effet, dans la mer, pris par l’excitation du moment et nu comme un ver, on a rarement un préservatif à portée de main et si on a tout de même était prévoyant, il n’est vraiment pas simple de l’enfiler. La seule solution est de le mettre avant mais cela implique que les préliminaires aient commencé sur le sable. Mais après tout, pourquoi pas.

Pour un couple fidèle, la question du port du préservatif ne se pose pas. On pourrait donc se dire qu’il n’y a aucun risque à faire l’amour dans la mer. Erreur ! Le risque là, il est surtout pour la femme. C’est l’irritation vulvaire. En effet, même très excitée, la lubrification va être moindre à cause de l’eau de mer et du sel qu’elle contient.

La pénétration puis les va-et-vient peuvent être irritants sans compter les bactéries pour qui ce sera open bar à cause des microlésions ! Pour s’en prémunir et parce que faire l’amour dans la mer c’est tout de même bien agréable, il est conseillé après coup de se rincer à l’eau claire et d’utiliser un savon doux au Ph neutre pour enlever tous les résidus de sel et de sable. Attention ! Il ne s’agit pas de faire une douche vaginale qui va détruire la flore. Dans tous les cas, la toilette intime doit rester externe.

Si l’eau est trop froide et que monsieur a peur de ne pas être à la hauteur niveau virilité, il reste la possibilité de faire l’amour sur le sable. Là, le premier souci, ce sont les grains de sable qui risquent de s’insinuer un peu partout.

Ça gratte, ça pique et ça peut également provoquer quelques irritations dans l’intimité de madame. Le second souci, les spectateurs ! Si les forces de l’ordre vous surprennent en pleine action ou si vous êtes dénoncés par des petits jaloux envieux de votre partie de jambes en l’air, vous risquez selon le code pénal jusqu’à un an de prison et une amende de 15 000 euros. Cependant, rassurez-vous, les annales judiciaires ne font état d’aucune condamnation aussi sévère en France.

C’est le plus souvent un rappel à la loi qui est fait et qui laisse un souvenir de vacances original pour les deux contrevenants.

Moralité : pour vivre heureux vivons cachés. Si faire l’amour à la plage a toujours été l’un de vos fantasmes, ne vous en privez pas mais prenez quelques précautions avant de commencer à batifoler.

Repérez une crique à l’abri des regards ou bien attendez la tombée de la nuit. Vous risquerez moins d’être surpris par des regards indiscrets et délateurs.

Partager

Un commentaire ? Une remarque ? Allez-y, dites-nous tout !